Actualité

Toute l'actualité du transport à mobilité réduite vue par Vortex.

04
Déc

Rien à nous reprocher !

Posté le dans Uncategorized
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 777
  • Imprimer

Une fois de plus, le groupe Vortex est mis en cause par la CGT, en l’occurrence via le site e-metropolitain.fr, pour de « présumés délits d’abus de biens sociaux, de travail dissimulé, de blanchiment en bande organisée, d’entraves à la mise en place et au fonctionnement des institutions représentatives du personnel, d’homicide involontaire, de faux et usage de faux. » Rien que cela !!!

Ces accusations ignobles ne sont qu’un nouvel épisode d’une entreprise de harcèlement visant à nourrir un dossier médiatique, porté par des syndicalistes minoritaires au sein de l’entreprise, en alimentant des accusations graves et calomnieuses contre le groupe Vortex et ses dirigeants.

Nous tenons à rappeler que Vortex ne fait l’objet jusqu’à ce jour d’aucune procédure, ni d’aucune condamnation permettant de douter de la moralité de ses dirigeants et de ses activités. Mieux encore, à la date d’aujourd’hui, ni l’entreprise, ni ses dirigeants n’ont été convoqués à quelque entretien que ce soit, permettant de dire que cela sera le cas. 

La réussite de la procédure de conciliation mise en œuvre en 2016, sous l’égide du Comité Interministériel de Restructuration Industrielle (CIRI), ayant donné lieu à un contrôle fiscal exhaustif diligenté par les services de Bercy, le confirme indéniablement.

Pendant longtemps, nous n’avons pas souhaité répondre aux polémiques et aux actions procédurières, pensant possible de relancer un dialogue social responsable. Force est de constater que nos interlocuteurs sont dans une logique de dénigrement systématique de l’entreprise pouvant mettre en péril la pérennité de Vortex et de ses 2 500 salariés.

Tout en gardant toujours ouverte la voie du dialogue, nous nous réservons donc, en liaison  avec nos avocats, le droit d’attaquer par la voie pénale et civile toute accusation infondée mettant en cause l’intégrité du groupe Vortex et de ses dirigeants.

Nous sommes conscients du rôle social que nous avons en tant qu’entreprise de transport de personnes en situation de fragilité physique ou sociale. C’est pourquoi nous préférons mettre tout notre énergie vers la satisfaction de nos clients, collectivités locales et sociétés privées, et plus encore de nos passagers, en symbiose avec nos 2 400 chauffeurs  qui aiment « se sentir utiles ».

Modifié le